Exemples de REL

Léa

Je vois la nuit, le ciel noir, la Lune Noire, la mer est noire, l’écume est blanche sombre.

Je rentre dans l’eau, pas à l’aise, j’ai peur. Je m’immerge et continue de marcher les pieds dans le sable au fond de l’eau en mouvement. Puis je suis 2, une qui continue de marcher difficilement dans le sable, l’autre qui flotte à l’horizontal, son corps ondule avec les mouvements de l’eau. On se transforme en enclume de bateau, géante.

Je sors la tête de l’eau, il y a un petit rocher avec une mouette. Je m’assois à côté d’elle. Elle a l’air de s’en foutre que je sois là, pas de connexion. La mouette se transforme en cygne, c’est mon cygne. On est content de se voir, c’est une fille. On se fait un « épaule contre ailes », un peu pudique.

Je vois un restaurant de plage, il y a beaucoup de monde, c’est la fête mais je ne vois pas bien l’image, c’est flou. Je vois du dessus ça se rapetisse et je deviens une géante géante genre géante : mes pieds son loin toujours sur le rocher avec le cygne devenu mimi, ma taille est au niveau de la couche d’ozone et le reste de mon corps dans l’espace.

Les proportions sont très réalistes, la terre semble loin et mes pieds encore plus.

La lune est au-dessus de ma tête, à droite, elle ressemble à une balle de baseball. Elle ne me paraît pas grande, je veux la dégager.

Je tends mon bras droit géant, super géant avec ma main géante j’attrape la « lune-ball » la jette au loin mais elle ne bouge pas. où elle revient en place où elle est collée à ma main. J’essaye de la dégager au loin, je mets tout ma force, je fais un cambré, bras en arrière pour prendre de l’élan et mettre toute ma force. La lune jaune, blanche, très claire, ne dégage pas et ça m’énerve, ça m’énerve d’être géante et de ne pas y arriver. Je suis en colère, je sens de la frustration. J’ai besoin d’aide, je regarde mon cygne en bas sur terre super loin. Je le vois grimper sur ma jambe, il est arrivé dans l’espace en déployant ses ailes. Il est aussi grand que la Lune. Il lui met des coups de bec. Puis le cygne enveloppe la lune dans une aile. (Pleurs)

Je ne sais pas pourquoi je pleure.

Je regarde et je vois le cygne tirer la lune avec une corde vers le large. Je ne sais toujours pas pourquoi je continue de pleurer. Je rétrécis et redeviens taille normale sur le sable.

Marc

Je suis dans une pièce blanche vide. Il y a une vitre sur la droite. Un moi sort de moi, 2e moi traverse la vitre et me fait signe de le rejoindre avec sa main. Je colle mon front sur la vitre mais c’est du verre, je ne peux pas passer. Il s’approche et un sas se crée entre les deux vitres. Il passe ses bras à travers les 2 vitres tout en restant de son côté. Il attrape mes épaules et me tire d’un coup sec, ce qui me fait traverser les deux vitres pour me retrouver de son côté.

Nous nous rapprochons épaule contre épaule. Mon épaule droite contre son épaule gauche. On rentre l’un dans l’autre, nous fusionnons, mon côté gauche avec son côté droit pour garder mon côté droit et son coté gauche. Je me sens complet, unifié, équilibré. J’ai l’impression d’être noir d’un côté et blanc de l’autre côté ça me fait penser au yin et yang.

Je me sens stable, droit, fort, je sens que je peux m’envoler, je n’ai qu’à pousser sur mes pieds. J’ai l’impression d’avoir des propulseurs naturels sous les pieds comme Superman. Alors j’y vais, je fléchis les genoux, je donne une impulsion et je m’envole. Je me retrouve dans l’univers, je vole à toute vitesse, je fais des looping, je me sens libre et vivant.

Sara

Une tête serpent plutôt sauvage vert foncé, gueule ouverte avec de grand crocs. Je le laisse me mordre le côté du cou. Il devient tout petit et rentre dans mon corps par un des trous, se transforme en bille et descend dans la pointe de mon coccyx. Il disparaît matériellement mais reste là, à cet endroit.

Je revois le serpent qui prend une forme de cœur et se transforme en dragon. Je vois l’infini, comme si de mes yeux fermés voient l’infini de l’univers.

2 serpents s’enroulent sur le caducée qui se plante dans ma tête jusqu’à mon coccyx. Les têtes de serpents sont dans ma tête. J’ai le cœur et la gorge qui s’écrasent, sensation d’écrasement, spasme dans tous les chakras jusque dans ma tête. Le chakra coronal s’ouvre en fleur blanche, une lumière blanche sort de ma tête.

Une main se pose sur ma tête comme pour bloquer les serpents, une autre main enlève le bâton du caducée, alors les deux serpents tombent dans mon bas-ventre, enroulés, ttranquilles.

Ils deviennent un serpent à deux têtes ; une tête rouge est calme, une tête verte foncée est avec des crocs.

Je me retrouve dans une pièce blanche, je vois mon guide habillé dans le style d’un prêtre avec une écharpe dorée. On se prend dans les bras pour un câlin. Puis on se prend les mains, l’un en face de l’autre et on s’envole sur une autre planète. On atterrit. Je crois que c’est Sirius mais je ne vois pas la planète. Il y a un feu, je vais dedans, je suis dans les flammes mais ça ne me brûle pas. Les flammes entourent totalement mon corps, elles sont jaunes et certaines petites flammes vertes.

J’ai l’impression que c’est un soin de l’esprit.

Je ne manquerai pas de répondre à votre message dans les plus brefs délais. Vous pouvez aussi me joindre directement par téléphone

Adresse :
Le cabinet de psychothérapie se trouve :
19 ter avenue du Général de Gaulle 
95320 Soisy-sous-Montmorency

viginie.voraz@gmail.com

Envoyez-moi un message !